Sandrine Kao

“Les livres, un refuge. Le réconfort de pouvoir s’imaginer autre, autrement. Les émotions qui nous traversent, transpercent, au point d’oublier que l’on est enfant d’immigrés, jeune de banlieue, perdue, au point de rêver, de se rêver, pourquoi pas, écrivain, même si… malgré… 
Une première formation en métiers du livre, une autre en école d’art à Épinal pour l’aspect graphique. Y découvrir les livres jeunesse, l’illustration. Puis, après quelques albums, romans, en tant qu’auteur, en tant qu’illustrateur, s’interroger, et se former encore, en littérature jeunesse. Et toujours raconter l’autre, les passions qui nous animent, nous façonnent. Questionner ses racines, ses différences, ses souvenirs… Et créer d’autres refuges.”